Get Adobe Flash player

REPORTAGE AUDIO ET VIDEO

Retrouvez le discours audio de Gilbert Pérugini et l'interview vidéo de Gérard

tuerie de cuers Il faut aussi considérer que les actes de commémoration font malheureusement partie de toute stratégie de construction nationale ou locale  mise en place par les groupes politiques au pouvoir. Ils deviennent alors un instrument au service du pouvoir en place. L'évènement de l'inauguration de la stèle portant sur le drame de la de cuers en est le parfait exemple.

Nous ne voulions pas  créer de polémique sur cette commémoration. Cela aurait dû être un moment d'intense émotion, de fraternité, d'abstractions de divergences politique et de partage d'une mémoire collective ancrée dans le souvenir des cuersois. Le tandem Pérugini/Tardivet a tout gâché. Ils ont transformé ce moment de sincérité et de partage de réelles émotions avec les familles des victimes en opération de communication ...

Devant une foule peu nombreuse mais émue,  Gilbert Perugini, Maire de Cuers, a, dans son discours, complètement occulté le rôle prépondérant joué par ses prédécesseurs en 1995, le maire Guy Guigou et son 1er adjoint .

En tant qu'observateur et journaliste, j'ai trouvé ce geste  volontairement stratégique au niveau de la politique de communication globale de cette équipe municipale menée par Jacques Tardivet, 1er adjoint. En tant que cuersois , j'ai été profondément indigné par cet oubli volontaire, quelque soit la couleur politique des responsables de la commune de Cuers passé et présent.

Gérard Cabri ne figure même pas parmi les officiels invités, nous l'avons retrouvé au milieu de la foule.tuerie de cuers (2)

Si le moment est venu de commémorer ce drame avec l'inauguration d'une stèle dédiée à cet évènement dramatique, le devoir de mémoire collective doit être partagé avec tous les acteurs ayant contribué à gérer ce drame. Gilbert Pérugini s'en est bien gardé et s'est approprié cet évènement. je vous propose d'écouter son discours dans lequel les noms des anciens responsables de la municipalité ne sont ni remerciés, ni même cités.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

D : 3'17

La commémoration est un acte collectif et public dont l'objet est, dans ce cas précis de Cuers, un fait passé auquel la collectivité attribue un rôle significatif à un moment de son histoire et dont le moyen est une manifestation fixe et permanente. Elle relie entre eux ses participants et fournit l'occasion de réaffirmer leur communauté d'intérêts, leur identité partagée. Ce que n'a pas fait le tandem Pérugini/Tardivet en cette occasion.

Il ne faut pas oublier que les monuments de commémoration relient l'individu à ses prédécesseurs et à ses successeurs. Ils apportent un sentiment d'identité partagé par les citoyens, par le biais de la commémoration et sont des repères à la fois temporels et spatiaux de la mémoire et de l'identité. Dans ce contexte, il était essentiel de rappeler le rôle de l'ancienne municipalité Guigou/Cabri dans la gestion de cet évènement dramatique.

L'ACTEUR & TEMOIN OUBLIE

Oublié par les médias locaux et nationaux comme -matin pour la presse écrite et France 2 dans la reconstitution de cet évènement au cours d'un reportage dans l'émission "affaires criminelles" Gérard Cabri, 1er adjoint de Cuers en 1995, n'en reste pas moins l'un des principaux acteurs dans la gestion de ce drame.

Aprés la cérémonie, j'ai rencontré Gérard Cabri. Rappelons que la municipalité Guigou/Cabri était toute jeune, les dataient à peine de quelques mois (mars 1995). Il s'agissait donc de la dure réalité de l'exercice du pouvoir dans ses moments les plus dramatiques pour le nouveau maire Guy guigou et son premier adjoint Gérard Cabri. Je lui ai demandé comment, à l'époque, cette jeune municipalité avait réagi face à l'impact dévastateur d'un tel évènement.

Interview vidéo réalisé par Pierre bégliomini - Durée : 7mns

D'autre part le groupe d'opposition municipale mené par Gérad Cabri "Cuers ensemble" ayant été à la tête de la municipalité de Cuers de 1995 à 2007 s'exprime sur l'inauguration de la stèle commémorant ce drame :

"Le 24 septembre est depuis 1995, une date sombre à Cuers, celle d'un drame qui a plongé dans l'horreur notre village et l'a marqué profondément pour de très nombreuses années. Pendant 13 ans, la Municipalité conduite par Guy GUIGOU s'est efforcée d'accompagner les familles touchées, les Cuersoises et les Cuersois dans cette démarche difficile du deuil et du souvenir indispensable. Bon nombre de nos concitoyens n'avaient, jusqu'à aujourd'hui, pas souhaité que cette triste date soit gravée dans le marbre à Cuers, considérant que le devoir de Mémoire pouvait se faire sans ajouter à ce traumatisme, de signes particuliers. Aujourd'hui la Municipalité de Cuers décide d'édifier devant la Mairie, une plaque commémorant cet évènement ; nous respectons ce choix même si, comme nous venons de le dire, nous pensons que Cuers n'a pas besoin de vivre une nouvelle épreuve. La cérémonie organisée chaque année a toujours permis la mémoire de ces victimes frappées par cette folie meurtrière ce Dimanche 24 septembre 1995 ; date qui restera à jamais gravée dans nos mémoires".

Nous clôturons ce dossier par la réaction de l'un nos internautes : "Un point positif : il existe maintenant un lieu de recueillement laïque avec la possibilité d’une cérémonie civile".

Pierre Bégliomini

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1095 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci