Get Adobe Flash player
La maison en instance de destruction

La maison en instance de destruction

"Si l'on m'envoie la force pour m'expulser, je défendrai mon bien, même si je dois partir les pieds en avant." c'est ainsi que s'exprime Jean-Paul sur le facebook de son comité de soutien suite à la récente visite de l'huissier lui notifiant l'expulsion immédiate, ainsi qu'à Bernadette Wiand, de leur propriété acquise  en toute légalité devant notaire, il y a plusieurs années. (Pour suivre le dossier complet de notre rédaction, cliquez ici)

Aucun accord : Le dernier jugement, datant de quelques mois, bien que maintenant l'avis d'expulsion, laissait entrevoir une éventuelle négociation entre les différents partis en présence : le voisin, Monsieur S., à l’origine de la procédure judiciaire, propriétaire officiel de la parcelle sur laquelle se trouve la maison, et leur adversaire , le couple Wiand. Malheureusement, aucun accord n’est intervenu entre les différents partis,  et Monsieur S. a choisi de demander la solution la plus coercitive au détriment d'une entente à l'amiable entre partis  et d'un dédommagement financier : la destruction de la maison aux frais du couple Wiand comme le stipule le dernier jugement ; Monsieur S. ne pouvant plus bénéficier de la jouissance de la maison, toujours selon le dernier jugement intervenu récemment. 

Artisan cuersois grotesque : Joint au téléphone, Bernadette Wiand est abasourdie par cette décision : "Il veut que l'on détruise notre maison. Il a fait faire un devis par un artisan cuersois d'un montant de 90 000,00 euros pour la destruction de notre maison tout en gardant les murs, afin de lui faciliter la reconstruction, mais en plus il veut que l'on remette à neuf une ruine de cabanon cadastré qu'il nous accuse de ne pas avoir entretenu. Cela devient grotesque. L'artisan qui a réalisé ce devis faramineux ne l'est pas moins : 45 000,00 euros pour la destruction de la maison et 45 000,00 euros pour la reconstruction du cabanon. Nous avons fait réaliser, de notre côté, un autre devis pour la destruction de notre maison pour deux fois moins cher et l'artisan se propose même de le faire gratuitement au vue de notre situation financière."

pv-huissier

Le PV d'expulsion immédiate remis par Vincent Beluffi, huissier de justice au couple Wiand

Appel à témoins : écœurée par la mesquinerie et le profit que des personnes mal intentionnées peuvent tirer de leur situation, Bernadette Wiand lance un appel à témoins : "Maintenant, c'est à nous de prouver que le cabanon était déjà en ruines lors la vente aux enchères de notre terrain par les Domaines, c'est un comble. Aussi, je me permets , par le biais de -infos, de lancer un appel à témoins sur l'état de ce cabanon en 2002 et lors de notre achat en 1994. Beaucoup de chasseurs, de randonneurs connaissent cette campagne cuersoise au quartier les Gipières vieilles. Je leur demande de nous contacter avant début octobre, date du prochain jugement."

Négociations avortées avec la préfecture : On se souvient que Maître Romain Callen,  avocat de Jean-Paul et Bernadette Wiand, avait été reçu par les services préfectoraux à plusieurs reprises suite à un appel téléphonique du Préfet du , Paul Mouriez, aujourd'hui muté dans une autre préfecture. Malheureusement, rien de concret n'est sorti de ces négociations, hormis que l' Etat reconnaît, de fait, son implication et ses erreurs dans la manipulation cadastrale au départ de cette affaire. Un dédommagement financier ridicule avait été avancé par le responsable administratif chargé du dossier. Aujourd'hui les pourparlers sont interrompus.

Expulsion sans délai : Dans l'état actuel du dossier, le pessimisme est de règle sur la suite judiciaire de cette affaire. A partir de maintenant, les forces de l'ordre peuvent intervenir à tout moment afin de déloger Bernadette Wiand qui a déposé une lettre au Cabinet du Maire, Gilbert , toujours sans réponse à l'heure où nous écrivons ces lignes. Reste qu'un Maire, quel qu'il soit, ne peut faire obstacle à l'exécution d'une décision de justice.

Pierre Bégliomini - Journaliste - Agence d'infos WPM

 

A lire aussi...

Retour aux news...

 

1794 lectures de cet article

Articles intéressants

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci