Get Adobe Flash player

Archives mensuelles : juillet 2009

Nous espérons mettre très prochainement en ligne le n° 3 de notre revue numérique "Ma ville de cuers" avec au sommaire :

  • Notre enquête sur "Cuers est-elle une commune en danger ?"
  • Notre Dossier complet : Tout, vous saurez tout sur le "tandem Pérugini / Tardivet.
  • Retour sur un une élection européenne : Enquête
  • Dossier :   Tout sur les : scot - plu - ccgv - tpm : l'intercommunalité de Cuers... de la poudre aux yeux ?
  • S'informer sur Cuers : Toutes les publications papier et virtuelles
  • "Le best of" des news
  • Les réactions des lecteurs qui nous écrivent
  • Le billet de l'innocent du village : "Le baillis de Cul sur herse"
  • "Le baillis de Cul sur herse" en  bande dessinée

... Et plein d'autres choses.... Soyez au rendez-vous fin aôut.... En attendant..... Bonnes vacances à tous.

Pierre Bégliomini

809 lectures de cet article

A vrai dire, ce n'est pas une surprise. Invité par le groupe Duval, mais évité par le groupe Cabri (ce qui est réciproque), Robert Daumas, chef de file du groupe socialiste de cuers avec "cuers oxygène" n'avait pas d'autre choix. Au plus, aurait-il pu faire naître la confusion dans l'union des forces d'opposition cuersoise et ainsi la faire capoter s'il avait choisi une alliance de circonstance avec le groupe Duval. Mais, peut-être, n'a-t-il pas pensé à cette stratégie politicienne.

Les socialistes se cherchent, c'est une certitude, tant au niveau national que local... Quand retrouveront-ils l'esprit de rassemblement qui les caractérisait autrefois. Aujourd'hui le maître mot semble être  désunion.

C'est sur la forme d'une poésie éloquente (sur le site de cuers oxygène) que s'expriment les critiques de Robert Daumas sur ce rapprochement entre les groupes d'opposition Duval/Cabri.

Quoiqu'il en soit l'ouverture des groupes d'opposition  Duval & Cabri marquent un tournant crucial dans la vie politique cuersoise.

jean-Claude Nourikian, n°2 de l'opposition Duval, déclare : "Nous savons que cela peut  paraitre bizarre mais il n’y a que comme cela que nous avancerons et surtout demandez-vous à qui profitent les déchirements de l’opposition en ce moment et si cela continue, qui va en pâtir ? ".

D'autre part jean-Claude Nourikian nous précise : " ... Vous vous avancez un peu vite (malgré l’article de Cuers Oxygène) pour ce qui est du refus de l’équipe de Mr Daumas de participer à ces réunions de travail car la demande n’a pas encore été faite officiellement aux têtes de liste de l’opposition. Je sais parfaitement que réunir les équipes de Mr Daumas et de Mr Cabri autour de la même table sera très difficile. Il ne s’agit en aucun cas d’une alliance pour préparer un super groupe aux prochaines municipales face à la nouvelle équipe de droite...  et je ne peux concevoir que dans l’équipe de Mr Daumas certains socialistes et verts refusent de participer à ces débats. J’ai dit réunions de travail et non pas commissions car le but est bel et bien d’épauler et de proposer des solutions concrètes et viables à Mr le Maire...  les élus de tous bords doivent travailler ensemble c’est pour cela que la proposition doit être faite à tous et chacun de prendre ses responsabilités."

Vous pouvez lire le commentaire  complet de jean-Claude Nourikian sur ce même article plus bas.

P.B.

835 lectures de cet article

Nous avons relaté dans un article du 13 juillet dernier la polémique sur la dénomination d’un lieu public “Guy Guigou” entre le Maire de Cuers et Andrée Guigou, veuve de l’ancien Maire.

Dans ce contexte les groupes d'opposition Duval et Cabri se sont entendus afin de faire de cette affaire une cause commune et soutenir ensemble la démarche de Madame Andrée Guigou.

Cette même vision s'est concrétisée par une lettre commune adressée à Gilbert Pérugini, maire de cuers. Dans cette démarche Madame Guigou demande à ce que le prochain groupe scolaire de Cuers porte le nom de son mari Guy Guigou.... Continuer la lecture

505 lectures de cet article

Les numéros deux des groupes d'opposition Duval et Cabri, respectivement, Jean-Claude Nourikian et Paul Garnier proposent de mener des actions communes au sein de l'opposition cuersoise afin de contrer les dérives de la gestion de l'équipe en place menée par le tandem Tardivet / Perugini.

Paul Garnier : "J’en ai discuté avec Gérard CABRI qui trouve également que ce serait une bonne chose."

Paul Garnier avait fait un appel du pied à Philippe Duval dernièrement sur le site "pcfcuers.over-blog.com" en ces termes : "Allons, M. DUVAL nous nous connaissons un peu maintenant, cessons ces petites guerres, assumons nos étiquettes, nos convictions, retroussons nous tous ensemble les manches, rassemblons les cuersoises et les cuersois à partir de ce que nous sommes, des valeurs qui nous portent au quotidien autour de propositions concrètes, d’un vrai programme pour notre village, alors à ce moment là, nous redonnerons aux électeurs envie d’adhérer à notre démarche !"

Quant à jean-Claude Nourikian, il déclare : "Nous avons déposé sur notre site "coriorico.com", les prémices d’une proposition de travail en commun sur les grands dossiers de notre commune avec les groupes de l’opposition Cuersoise, pourquoi ne pas faire des réunions, sur des grands thèmes comme celui de l’eau, de l’intercommunalité avec des membres de chaque groupe de l’opposition pour échanger nos idées et présenter des solutions concrètes à Mr le Maire. Nous savons que cela peut  paraitre bizarre mais il n’y a que comme cela que nous avancerons et surtout demandez-vous à qui profitent les déchirements de l’opposition en ce moment et si cela continue, qui va en pâtir ? Une proposition détaillée devrait être envoyée aux têtes de listes de l’opposition qui le désirent par Philippe Duval qui pourront alors en étudier la faisabilité."

Une ouverture qui semblait encore peu problable il y a quelques jours.

Notons cependant qui si le Groupe Duval prône l'ouverture à tous les groupes d'opposition, Paul Garnier n'inclut pas le tête de liste du groupe socialiste "cuers oxygène". Un moment crucial pour la majorité de la population cuersoise qui n'a pas voté pour la municipalité actuelle, rappelons-le, bien que celle-ci soit à la tête de la commune.

Pierre Bégliomini

(PS : en photo Philippe Duval & Gérard Cabri, lors du face à face organisé par P. Bégliomini pendant les dernières municipales).

527 lectures de cet article

Les faits :
Lors du conseil municipal du 30 mars 2009, Gilbert Perugini annonce publiquement, en début de séance, qu'il donnera Ie  nom de  "Guy GUIGOU" à  une future place du quartier «Les Peyreguins» en notifiant verbalement qu'il prendrait contact avec la famille afin de leur soumettre cette proposition.
Cette décision du maire ne figure pas sur le compte-rendu de ce conseil municipal car "l'ordre du jour" a eu lieu après cette décision du maire .
Heureusement, notre journaliste était présent à cette séance et nous avons enregistré ces propos. Nous vous restituons cet enregistrement.

  • Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Or, Gilbert Pérugini n'a jamais contacté la famille de Guy Guigou afin de lui soumettre son choix comme il l'avait promis. Continuer la lecture

890 lectures de cet article

Menaces sur les terres viticoles :

Alors que dans la plaine de la Crau comme à Cuers s’épanouissent des hectares de vigne de qualité, Alain Baccino, président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence et Président de la chambre d'agriculture du var déclare : « On nous assure que le tracé retenu ne touchera pas les vignobles, mais cela demande à être bien vérifié ... Quel est l’intérêt d’un TGV qui viendrait contrarier une des principales filières économiques du département ?… Et je rappelle qu’en zone AOC les terres ne sont pas délocalisables…Si les gens viennent dans le Var, c'est pour la mer et la beauté de nos paysages. A force de multiplier les infrastructures, on est en train de mettre à mal notre atout n°1.  Il serait criminel de faire emprunter au Var la voie de la bétonnisation que regrettent aujourd'hui d'avoir suivie les Alpes-Maritimes. »

Aucune Menace sur les terres viticoles :

Or, dans ces déclarations, Alain Baccino est en désaccord complet avec son épouse Véronique Baccino, conseillère générale 

ducanton et adjointe à l'agriculture sur la commune de Cuers, qui vient de déclarer sur le var-matin du vendredi 3 juillet : « Je suis satisfaite par ce tracé des métropoles itinéraire bis , proposé par le médiateur Yves Cousquer. Aujourd'hui, il y a une réelle volonté de protéger le vignoble. Une gare à Toulon centre avec conservation de la ligne existante de Toulon au Muy contribue à sauvegarder mon canton et les vignobles de la dépression permienne. C'est aussi pour cela que je me suis lancée en politique. Si je sentais le moindre danger, je serai de nouveau au coeur des manifestations. Je le répète, je suis agricultrice avant tout ».

Pourtant, à la mi-juin, lors de la dernière rèunion de « Stop nuisances Cuers » Véronique Baccino, en accord avec tous les autres participants, dénonçait les dangers du tracé sud de la future LGV.

Visiblement, les vignerons ne vont pas apprécier ce retournement de chemisier...

Pierre Bégliomini

564 lectures de cet article

Une première à Cuers.  Sans la présence de 7 élus de l’opposition sur 8, le Conseil Municipal n’aurait pu siéger faute de quorum (Rappelons que celui-ci est fixé à 15 personnes présentes physiquement).
Sur les 21 élus majoritaires du groupe UMP, seuls 12 ont siégé au Conseil Municipal.

Etaient absents : Mesdames  GIET, ARDY, LIBOIS et RIQUELME - Messieurs ZMINKA, RIGAUD, GASQUET et RIZZO,  Mme VERITE quant à elle, est partie en cours de séance.

Quant à Denis Raybaud du groupe socialiste, il était également absent.

La question du Quorum ne s’était jamais posée sous les autres municipalités. Il aura fallu à peine plus d’un an à la majorité UMP pour se désintéresser des affaires de la commune !

Ce Conseil Municipal comportait une quarantaine de délibérations dont le Vote du Compte Administratif 2008.

645 lectures de cet article

C'est dans un contexte passionnel, un tôlé général et une ambiance fortement houleuse que s'est tenue la dernière assemblée générale des arrosants (l'ASA) vendredi dernier à Cuers et  qui a réuni une centaine de personnes sur 700 arrosants cuersois (voir notre précédent article en cliquant ici : Le syndicat des arrosants renaît de ses cendres et réclame justice, preuves en mains.).

L'ASA a tenté de répondre à la question cruciale : Comment assurer la pérennité de l’eau à Cuers ? Voici le programme chronologique proposé pas le bureau des Arrosants :

- l’urgence : Faire reconnaître définitivement les droits en titre afin de s’asseoir autour de la table des  négociations avec la municipalité et le futur fermier. Se positionner en tant que fournisseur d’eau brut, afin de faire baisser le prix des abonnements (double d’autres communes) et coût du traitement afin de dégager une marge de manœuvre assez conséquente pour acheter de l’eau brute et ne pas augmenter la facture d’eau des Cuersois voire la faire diminuer... Continuer la lecture

443 lectures de cet article

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci