Get Adobe Flash player

Archives mensuelles : juin 2008

L' AFNIC,  le centre d'information et de gestion des noms de domaine internet en ".fr" qui, dans un premier temps, nous a accordé notre nom de domaine "ville-de-cuers.fr" et dont nous sommes propriétaire est revenu sur sa décison.

Dans un communiqué adressé à notre rédaction, l'AFNIC nous précise : " L'enregistrement de ce nom de domaine n'est pas conforme a l'article 14.3 de la charte de nommage de l'afnic qui précise notamment : Pour ce qui concerne les noms de domaine sous le nommage mairie-xxx.fr, ville-xxx.fr, cr-xxx.fr, cg-xxx.fr, l'AFNIC vérifie l'adéquation entre le nom de la collectivité territoriale et le nom de domaine demandé."....." Continuer la lecture

453 lectures de cet article

Rappelez-vous, il n'y a pas encore si longtemps des déclarations fracassantes de Gilbert Perugini, fraîchement élu Maire de Cuers :

«... Il est grand temps de faire du ménage dans ce système, et de stopper les dépenses publiques sans contrepartie culturelle accessible au plus grand nombre ! Cuers évolue dans un désert culturel sidéral, englué dans des manifestations minables ( fête de la musique,  Art de la rue..), organisées par un Comité des fêtes nombriliste et incompétent… Nous souhaitons avoir un droit  de regard préalable sur  les spectacles et  ce,  par respect  pour  les cuersois,  qui par le biais de  leurs impôts, les financent…”.

Promesse tenue puisque cet été deux manifestations théâtrales (Les caprices de Marianne) sont au programme. Ces représentations seront interprétées par la compagnie des tréteaux de France pour un coût total de 15 000 euros.

Continuer la lecture

805 lectures de cet article

Lors du dernier conseil municipal de Sollies-ville, son Maire, André Geoffroy, Président de la Communaute de communes de la vallée du Gapeau a déclaré  que Cuers ne pourra être intégré dans la CCVG qu'après une étude approfondie d'au moins une année. Voici cette déclaration :

"Par délibération, en juin 2008,  la commune de Cuers a demandé d'intégrer notre intercommunalité. Nous sommes en train de faire l'étude de la transformation de la Conmunauté de communes en Communauté d agglomérations, en sachant que pour les maires concernés, deux critères s'imposent : la liberté de gestion communale et l’intercommunalité de proximité. Le dossier est à l ëtude et nécessitera une réflexon approfondie d'au moins une année.

Facheux contretemps pour la municipalité de Cuers qui appuie de plus en plus son action sur cette adhésion.

Mais cela repond aux élus de l'opposition qui demandent une intégration réflechie et négociée. Gilbert Perugini souhaitait une intégration precipitée dès septembre devenant effective pour le 1er trimestre 2009. Il n'a, donc, pas été entendu par le président de la CCVG.

Cette envie de se faire désirer de la CCVG ouvre le début du dialogue et démontre à quel point la négociation doit être bien preparée du côté de notre commune. Maintenant, il faudrait en profiter pour que Cuers reprenne la main des négociations et fixe ses propres règles sur cette adhèsion tout en maintenant un consensus... Mais là, c'est une autre histoire !

669 lectures de cet article

Mais dans quelle cité vivons-nous depuis que ce maire UMP a pris la mairie ... ? Telle est la question que tous les citoyens cuersois, électeurs de Perugini ou non doivent se poser aujourd'hui avec sérieux.

A Cuers, municipalité de 10 000 habitants, la liberté d'expression vient encore d'être cruellement bafouée.

Preuve en est, la nouvelle revue municipale dans laquelle le droit d'expression de l'opposition a été purement et simplement bâillonné . Pour un maire UMP  qui se veut donneur de leçon de démocratie à l'ancienne municipalité de l'union de la gauche, quel camouflet !

Comme toujours, Gilbert Perugini s'en tire avec une pirouette  en écrivant dans le sommaire de son magazine"Une page sera consacrée aux 4 groupes politiques dans le prochain numéro" soit dans un trimestre.... On croit rêver !

Mais il est vrai que Jacques Tardivet, 1er adjoint,  a déclaré en son temps à notre rédaction : "... la   notion   de  démocratie n’a absolument pas le même sens dans notre esprit que dans celle de l'ancienne municipalité " Merci, on s'en était rendu compte... !

ATTENTION, Messieurs, DANGER... Vous glissez de plus en plus..... ! Pourtant, Monsieur Perugini, de prime abord, vous paraissiez tellement sympathique.... alors venez vous expliquer à notre micro, nous vous invitons officiellement, pas de piège, c'est promis.

P. Bégliomini

846 lectures de cet article

Paul GARNIER, Secrétaire de la cellule J DUCLOS du PCF & ancien adjoint  à la culture de l'ex municipalité de l'union de la gauche, ainsi que les militants communistes de Cuers, ont souhaité réagir à la venue de Jean-Marie Le Pen à Cuers ce samedi 28 juin.

Dans un communiqué adressé à notre rédaction, il dénonce l'idéologie dangereuse du front national en soulignant que les ambassadeurs de ces thèses ont simplement parfois changé de carte de visite et que l'on retrouve dans l’actualité  locale, ces idées rétrogrades qui marquent encore notre quotidien.

Voici le texte intégral de ce communiqué :

Continuer la lecture

676 lectures de cet article

Lydia Schenardi, député Européen FN et David Rachline, Conseiller Municipal FN de Fréjus organise un repas champêtre  en présence de Jean-Marie LE PEN à Cuers ce Samedi 28 juin . Jean marie le Pen est annoncé candidat dans la région PACA pour les prochaines Européennes.

Rappelons  que Cuers, dans le var, 10 000 habitants,  est devenu nationalement connu de part la démesure des décisions prises sur le plan culturel, par le nouveau maire UMP, G. Perugini, fraîchement élu, mettant en portant-à-faux l' UMP varoise  et Hubert Falco,  ministre délégué, le conseil général du var et plus  généralement notre démocratie et notre liberté d'expression.

Aussi,  les cuersois sont en droit de se poser la question suivante suite à la venue dans notre cité de Jean Marie Le Pen ce samedi : la municipalité de Gilbert Pérugini a -t-elle une quelconque affiliation avec cette venue ?

Il serait fort opportun, qu'au cours de la séance du conseil municipal de ce jeudi 26 juin, l'un des groupes de l'opposition pose cette question à Gilbert Perugini.

941 lectures de cet article

Gérard Cabri et son équipe ont profité de  ce premier jour d'été afin de se retrouver autour "d'un interview G Cabripique-nique républicain" intimiste dans un cadre champêtre au domaine de la Pouverine à Cuers dans le var.

L'ancien maire de Cuers de l'union de la gauche était entouré de ses principaux colistiers des municipales, ainsi que des conseillers municipaux de l'opposition de son groupe afin de discuter des perspectives d'avenir pour Cuers.

C'est au milieu des premières cigales que Gérad Cabri nous a accordé, en exclusivité, cet interview de rentrée politico-médiatique dressant un bilan sans concession des trois premiers mois de gestion municipale par l'équipe UMP -  Pérugini en place.

Voici les thèmes abordés au cours de cet interview (durée : 19'41) :

  • La création de la  nouvelle association Cuers-ensemble par Gérard Cabri & Joël Guilmard
  • La politique culturelle de G. Pérugini par Paul Garnier
  • L'action de la nouvelle municipalité et vigilance de l'opposition par Gérard Cabri
  • Le mot de Josette Guiol et de Marie-Noëlle Marteddu
  • L'endettement communal version Pérugini par Gérard Cabri
  • Les relations avec l'opposition municipale de Robert Daumas par Paul Garnier
  • La question de la mise sous tutelle de Cuers soulevée par Gilbert Perugini par Gérard Cabri
  • Réaction à l'interview de J.C. Nourikian  - groupe d'opposition Duval - diffusé dans le n°1 de notre magazine trimestriel  (disponible en page d'accueil) par Gérard Cabri

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Voici la nouvelle adresse internet de ce groupe d'opposition : http://cuersensemble.over-blog.com/

Photo : Gérard Cabri interviewé par Pierre Bégliomini ce premier jour d'été pour sa rentrée médiatique

550 lectures de cet article

Voici en exclusivité avant sortie papier le n° 1 du journal "CORIORICO" publié par le groupe de l'opposition municipale de Philippe Duval et qui sera distribué prochainement dans toutes leslogo boites aux lettres de Cuers. Vous pouvez le lire en ligne ou le télécharger dès à présent en cliquant sur le logo du journal ci-contre :

Écoutons Jean-Claude Nourikian nous parler de cette nouvelle revue au micro de Pierre Bégliomini (durée : 2'50) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Au sommaire de ce premier numéro :

  • Assemblée Générale des CILQ - LGV : Le tracé se précise - POLITIQUE : les élus - découvrent l’état des finances. - l’éditorial - Les dossiers CILQ - le CEAS et l’AAC - Les potins du village - L’Alternative - L’avis des élus

875 lectures de cet article

Jeudi 26 juin à 18H30 en Mairie se tiendra le prochain conseil municipal. L'occasion pour Philippe Duval - conseiller d'opposition sans étiquette- de faire fart de ses préoccupations majeures concernant le tracé LGV lors de cette séance du conseil municipal. Voici la lettre qu'il a adressée au Maire et les questions qui seront posées au cours de cette séance par Philippe Duval :... Continuer la lecture

567 lectures de cet article

Denis Raybaud précise sa positionSuite à l'excellente chronique de René Merle "Un peu d'histoire" consacrée à l'avènement du socialisme dans le var qui a pris ses sources à Cuers, diffusée dans notre magazine trimestriel n°1 et que nous avons illustrée par la photo ci-contre avec comme légende : "Les héritiers de la section de Cuers du Parti socialiste : Robert DAUMAS & Denis RAYBAUD ... Leurs prises de position au sein du conseil municipal restent très controversées par l'ensemble de l'opposition." . Denis Raybaud nous apporte la précision suivante dans un mail daté d'aujourd'hui :

"Denis Raybaud n'est pas l'héritier du parti socialiste de la section de Cuers et n'a jamais adhéré au parti socialiste." Don acte.

423 lectures de cet article

Les raisons de cet arrêt

  Par Pierre Bégliomini
Cuers-infos.com existait depuis 2008, précédemment, tv-cuers.com, puis municipales2008.fr, créé par Pierre Bégliomini, puis  revendu pour l’euro symbolique à WPM, il y a quelques années. J’officiais bénévolement sur le web depuis 2003 afin d’informer l      localement les cuersois, parallèlement à ma carrière professionnelle de concepteur/journaliste multimédia et réalisateur  audiovisuel.

« J’ai commencé à m’intéresser à l’information locale dès l’avènement des radios libres, en 1981, j’étais, alors, un jeune homme plein d’illusions et j’avais fait le constat, avec quelques amis journalistes, issus de var-matin et de radios locales, qu’il fallait faire émerger une information indépendante, pluraliste, locale et rurale dans le centre var en donnant la parole au tissu associatif, aux hommes et femmes de terrain et aux responsables politiques locaux, avec un traitement de l’information digne de professionnels de l’information et de la communication. Puis, avec l’avènement de l’internet, j’ai commencé à officier à partir de 2003 sur la toile avec l’une des premières TV en streaming, tv-cuers.com, jusqu’à aujourd’hui.

Ce lourd bénévolat, mené en parallèle de ma carrière professionnelle, nécessite un engagement que j’ai décidé de mettre en berne définitivement. Je passe le relais à d’autres et me consacre aujourd’hui à ma famille et à ma carrière professionnelle. »

Soutenez cuers-infos

Faites un don dès maintenant avec PayPal à notre rédaction pour une information pluraliste & indépendante - merci